Archives audiovisuelles

Un patrimoine original : films, rushes, magazines audiovisuels, enregistrements sonores, témoignages oraux…

Depuis le début des années 1980, les Archives départementales se sont attachées à la collecte, à la préservation, voire à la production d’archives sonores et audiovisuelles. Cette démarche repose sur la conviction que ces documents, qui témoignent des réalités et évolutions sociales, urbaines, économiques, politiques ou culturelles des territoires, présentent une forte valeur patrimoniale et sont complémentaires des fonds d’archives papier.

Les fonds audiovisuels sont d’origine publique (villes, Département, préfecture) ou privée (sociétés de production, associations, organisations politiques ou syndicales, particuliers..) et comptent en 2011 plus de 70000 supports, soit plusieurs milliers d’heures de films montés, de rushes, d’enregistrements sonores, de témoignages oraux.

Les Archives se sont progressivement dotées de matériels et d’espaces de conservation adaptés à ce type de documents et depuis quelques années, un plan de numérisation est engagé, seul susceptible de garantir la conservation et la lisibilité à long terme de leurs contenus.

La consultation des archives sonores et audiovisuelles est généralement libre dans la salle de lecture des Archives départementales, cependant les contraintes techniques ou l’état matériel des supports peuvent conduire à différer ou empêcher leur communication. Il est donc préférable de contacter au préalable les Archives pour connaître ces éventuelles contraintes.

La reproduction de ces archives est soumise à l’autorisation des déposants, des auteurs ou de leurs ayants-droits.



À lire

- Le site des archives -

seine-saint-denis.fr