Dépôt de l’Institut CGT d’histoire sociale (IHS CGT)

Le 5 novembre 1993, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et l’Institut CGT d’histoire sociale signent une convention visant à établir une coopération pour la sauvegarde, la collecte, la conservation, le traitement, et la communication du patrimoine écrit et audiovisuel rassemblé par l’Institut. Les Archives départementales prennent en charge :

  • les fonds papier d’organisations affiliées à la CGT (Fédérations, unions nationales syndicales, syndicats etc.),
  • les archives sonores et audiovisuelles (voir la rubrique Archives audiovisuelles).

L’Institut conserve et traite les archives papier des structures confédérales et des dirigeants nationaux. Consulter le site de l’IHS.

Avenir social, 1906-1997, 25 ml, 435 J (instrument de recherche disponible).
Association fondée en 1906 pour accueillir des orphelins, elle est rattachée à la CGT en 1912. Après plusieurs localisations, elle s’installe finalement au château d’Orgemont (commune de Cerny, Essonne) en 1975. En 1988 éclate un conflit entre les membres du personnel de l’établissement et la direction de l’association. L’orphelinat est contraint de fermer ses portes et l’activité de l’association est mise en sommeil pendant une dizaine d’années. Déposé en 2012, ce fonds documente l’histoire de l’Avenir Social de sa création à son évolution actuelle, en particulier sa gestion de l’orphelinat. Il se compose de dossiers administratifs, de documents comptables ainsi que de dossiers de personnel et des dossiers d’enfants qui sont soumis à une communication restreinte.

Chambre syndicale ouvrière des coiffeurs de Paris et Fédération nationale des syndicats des coiffeurs, 1882-1968, 14 ml, 234 J (instrument de recherche disponible).
Dont des dossiers relatifs à l’École parisienne de coiffure gérée par la Chambre syndicale ouvrière.

CHEZEAU Charles, 1930-1955, 1,5 ml, 222 J (instrument de recherche disponible).
Secrétaire général du syndicat CGT des travailleurs de l’industrie du film puis secrétaire général de la Fédération CGT du spectacle.
Ce fonds complète celui de la Fédération nationale du spectacle (voir fonds de la Fédération nationale CGT du spectacle, 65 J).

Département international de la CGT, 137 ml, 242 J (instrument de recherche disponible en salle de lecture).
Ce département met en œuvre la politique internationale de la CGT et coordonne les relations avec les unions internationales syndicales (UIS), les organismes internationaux et les syndicats étrangers.

Fédération nationale CGT de l’agriculture, 1903-1981, 12,48 ml, 35 J (instrument de recherche disponible).
En juin 1981, cette fédération a fusionné avec la Fédération nationale de l’alimentation (cf. ci-dessous) pour créer la Fédération CGT de l’agro-alimentaire.

Fédération nationale de l’alimentation, 1818-1975, 17 ml, 46 J (instrument de recherche disponible).
En juin 1981, cette fédération a fusionné avec la Fédération nationale de l’agriculture (cf. ci-dessus) pour créer la Fédération CGT de l’agro-alimentaire.

Fédération CGT des cuirs et peaux, 1889-1985, 13 ml, 48 J (instrument de recherche disponible).
En 1985, cette fédération a fusionné avec la Fédération de l’habillement et la Fédération des travailleurs du textile (cf. ci-dessous) sous l’appellation de Fédération de l’habillement.
N.B. : des archives de la Fédération des cuirs et peaux figurent également dans le 2e dépôt de l’URIF CGT (493J) conservé aux Archives départementales.

Fédération CGT des employés, 1893-1981, 21,22 ml, 50 J (instrument de recherche disponible).
Ce fonds retrace l’histoire des luttes menées par les salariés du secteur tertiaire. Il a été largement exploité par Pierre Delon, secrétaire général en 1947 dans son ouvrage Les Employés, Éditions sociales, 1979.

Fédération CGT de l’habillement, 1882-1987, 66 ml, 200 J (instrument de recherche disponible).
En 1985, cette fédération a fusionné avec la Fédération des cuirs et peaux (cf. ci-dessus) et la Fédération des travailleurs du textile (cf. ci-dessous) sous l’appellation de Fédération de l’habillement.

Fédération CGT du papier carton et diffuseurs de la presse, 1936-1992, 13,56 ml, 192 J (instrument de recherche disponible).
Cette organisation a subi de nombreuses restructurations et fusions au cours de son existence. En 1982 elle fusionne avec la Fédération des travailleurs des industries du livre, du papier et de la communication (FILPAC-CGT) qui rassemble les syndicats de l’impression, de l’édition, de la presse, du papier et de la communication. Elle organise notamment les ouvriers de la presse parisienne au sein du Syndicat du Livre.

Fédération générale des personnels actifs et retraités des services publics et des services de santé CGT, 1907-1999, 27,74 ml, 250 J (instrument de recherche disponible).
Dont des dossiers concernant le statut et les revendications des agents communaux depuis 1943.

Fédération de la santé et de l’action sociale CGT – 2e dépôt, 1944-1992, 2,6 ml, 513J (instrument de recherche disponible en salle de lecture).
Ces archives déposées en mars 2016 constituent un complément du fonds 250J. Elles contiennent en particulier des dossiers relatifs aux réunions des instances statutaires de direction de la fédération.

Fédération nationale CGT du spectacle, 1900-1988, 54,2 ml, 65 J (instrument de recherche disponible).
Dont une collection presque complète du journal Le Spectacle, organe officiel de la fédération de 1920 à 1939, ainsi qu’une collection incomplète mais rare du Travailleur du film, organe sous le Front populaire du Syndicat général des travailleurs de l’industrie du film (1936-1938).
Voir aussi le fonds Charles Chézeau, secrétaire général de la fédération (222 J).

Fédération nationale des syndicats des ouvriers de la chapellerie française, 1820-1955, 11,3 ml, 235 J (instrument de recherche disponible).
Cette série rassemble les archives de plusieurs organisations différentes : Société de secours mutuels des ouvriers chapeliers de Paris, Chambre syndicale des ouvriers et ouvrières de Paris réunis, Syndicat ouvrier de la chapellerie parisienne, Chambre syndicale des ouvriers casquettiers de Paris, Fédération de la chapellerie. Cette dernière est intégrée à la Fédération de l’habillement en 1946.

Fédération CGT des Mines-Énergie – archives relatives aux Mines, 1913-2002, 72 ml, 455 J (instrument de recherche disponible en salle de lecture).
La Fédération nationales des mines et de l’énergie CGT (FNME CGT) est issue de la fusion en 1999 de la Fédération nationale des travailleurs du sous-sol (FNTSS CGT) et de la Fédération nationale de l’énergie (FNE CGT). Elle regroupe les salariés des mines, des industries électrique et gazière, du secteur de l’énergie atomique et des filiales qui s’y rattachent. En 2013, son Institut d’histoire sociale a déposé les archives relatives aux mines déjà pré-classées. Les archives de l’énergie le seront ultérieurement.
Le fonds documente 90 ans d’intervention syndicale dans l’industrie minière : congrès fédéraux, élections professionnelles et à la sécurité sociale, conflits sociaux, catastrophes, activité de Charbonnages de France.
N.B. : Les Archives départementales conservent également un premier petit dépôt d’archives de la Fédération CGT des travailleurs du sous-sol et parties similaires sous la cote 239 J.

Fédération CGT des personnels des tabacs et allumettes, 1890-2005, 8,4 ml, 453 J (instrument de recherche disponible).
La Fédération CGT des tabacs et allumettes est né en 1935 de la fusion de la Fédération de ouvriers et ouvrières des manufactures de tabacs de France (créée en 1890 et participante à la création de la CGT en 1895) et de la Fédération des ouvriers et ouvrières des manufactures d’allumettes de France (créée en 1892 et adhérente à la CGT en 1902). Depuis 2008, elle a intégré à la Fédération CGT de l’agroalimentaire et des activités forestières où elle conserve une certaine spécificité puisqu’elle y figure comme Union fédérale CGT des tabacs (la mention « allumettes » a disparu du fait de la cessation d’activité en ce domaine).

Fédération nationale CGT des travailleurs de la construction, 1907-1993, 48,58 ml, 214 J (instrument de recherche disponible).
Dont de nombreux dossiers relatifs à la formation syndicale, la formation professionnelle, la question de l’apprentissage et la formation continue dans les métiers de la construction.

Fédération CGT des travailleurs du sous-sol et parties similaires, 1892-1996, 5 ml, 239 J (instrument de recherche disponible).
Dont une collection reconstituée (photocopies) de la revue mensuelle Les travailleurs du sous-sol de 1910 à 1914, dossiers concernant l’évolution des houillères du bassin du Nord et du Pas-de-Calais, dossiers sur les grandes grèves de mineurs de 1948 à 1972.

Fédération CGT des travailleurs du textile, 1891-1978, 22 ml, 43 J (instrument de recherche disponible).
En 1985, cette fédération a fusionné avec la Fédération des cuirs et peaux et la Fédération de l’habillement (cf. ci-dessus) sous l’appellation de Fédération de l’habillement.

Fédération syndicale mondiale (FSM), 1945-1992, 139 ml, 450 J (instrument de recherche disponible en salle de lecture).
La Fédération syndicale mondiale est une internationale syndicale fondée à Londres en 1945. Après avoir siégé à Paris, elle est expulsée par le gouvernement français et s’installe à Prague en 1951. La CGT y joue un rôle important : après Louis Saillant (1945-1968), un autre de ses responsables, Pierre Genssous, y assure les fonctions de secrétaire général (1969-1978). Mais la CGT se désaffilie en 1995.
En 1991, la FSM a confié ses archives à l’Institut CGT d’histoire sociale qui les a déposées aux Archives départementales. Elles se composent des documents relatifs aux réunions statutaires de la FSM, à son fonctionnement, à ses relations avec les syndicats professionnels internationaux, les centrales syndicales nationales et diverses organisations de l’ONU, à son activité éditoriale.

Radio CGT Lorraine cœur d’acier, 1979, 0,65 ml, 251 J (instrument de recherche disponible en salle de lecture).
La station a été créée, à l’initiative de la CGT, au moment de la restructuration et du conflit social dans le secteur sidérurgique de Lorraine. Cette station a émis dans l’illégalité du 17 mars 1979 au 20 janvier 1981.
Les archives papier sont constituées de la collection des conducteurs de journaux des émissions de la radio pour la période de mars à juillet 1979.
Voir aussi la rubrique Archives audiovisuelles.

SEBAN Paul, scénarios de deux films sur Mai 1968, 1968-1969, 1997, 0,2 ml, 176 J (consultable sur rendez-vous).
Né le 21 octobre 1929 à Sidi-Bel-Abbès (Algérie), formé à l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC), assistant et coréalisateur au cinéma, réalisateur pour la télévision dès les années 1960 à l’Office de radiodiffusion télévision française (ORTF), il a réalisé de nombreux films militants dont, pour la CGT : La CGT en Mai 1968 et Traces de Mai.
Voir aussi la rubrique Archives audiovisuelles.

Syndicat national CGT des agents de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (SNACCRF CGT), 1945-1991, 7 ml, 483 J (instrument de recherche disponible).
Membre de la Fédération CGT des finances, ce syndicat organise les salariés de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCFF), administration relevant du ministère de l’Économie et des Finances résultant de la fusion, en 1985, de la direction de la consommation et de la répression des fraudes (dépendant jusque-là du ministère de l’Agriculture), et de l’ancienne direction générale de la concurrence et de la consommation du ministère de l’Économie, des finances et du budget.

Syndicat national CGT Architecture Urbanisme Métré, 1946-2008, 10,8 ml, 398 J (instrument de recherche disponible).
Syndicat national des personnels des cabinets d’architectes, des bureaux d’études d’architecture et d’urbanisme, des cabinets de métreurs et de vérificateurs.

Syndicat national des personnels des préfectures et des cadres locaux, 1936-1983, 13,8 ml, 83 J (instrument de recherche disponible).

Syndicat CGT des tailleurs de la pierre et marbriers de Paris, 1868-1985, 3 ml, 320 J (instrument de recherche disponible).
Ce syndicat est adhérent à la Fédération de la construction.

Syndicats CGT des techniciens de l’Opéra de Paris, 1917-2001, 3,1 ml, 240 J (instrument de recherche disponible).
Cette série est composée des fonds de deux syndicats : le Syndicat national des employés techniques et administratifs du spectacle (SNETAS) et le Syndicat national des professionnels du théâtre et de l’action culturelle (SYNPTAC). Ces deux syndicats fusionnent et intègrent la Fédération des syndicats CGT du spectacle.

Syndicats de la bijouterie, 1869-1982, 8,41 ml, 236 J (instrument de recherche disponible).
Cet ensemble est constitué de documents produits par 19 organisations syndicales des métiers de la bijouterie qui, tout au long des XIXe et XXe siècles, se sont alliés, affiliés, ont fusionné ou simplement disparu.

Travail et culture (TEC), 1945-1988, 47 ml, 23 J, 66 Fi (instrument de recherche disponible).
Association fondée le 22 septembre 1944. Sa vocation initiale était de fonder un « centre d’études et de coordination des activités d’éducation et de culture populaire ». Créatrice et promotrice d’expositions, de spectacles, TEC était aussi une association de formation d’animateurs culturels. L’association est dissoute en 1987.
Voir aussi la rubrique Documents figurés.
N.B. : les Archives départementales du Val-de-Marne conservent les archives de Robert Aimé, ancien militant et permanent de Travail et culture, sous la cote 524 J.

Tourisme et Travail (TT), 1944-1986, 45,2 ml, 53 J (instrument de recherche disponible).
Fondée en 1944 par des militants résistants, parmi lesquels plusieurs dirigeants clandestins de mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, Tourisme et travail est une association pionnière du tourisme populaire. Elle cesse toute activité en 1985.

Union des syndicats de la construction des Hauts-de-Seine (92) (USC), 1945-1984, 5 ml, 258 J (instrument de recherche disponible en salle de lecture).
Cette organisation est adhérente à la Fédération CGT de la construction.

Union syndicale de l’Assistance publique CGT (USAP-CGT), 1945-2000, 12,5 ml, 241 J (instrument de recherche disponible).
Dont des dossiers sur la formation syndicale et professionnelle ainsi que des comptes rendus des conseils d’administration de l’Assistance publique.

Union syndicale des syndicats généraux de personnels de l’Éducation nationale (UN-SGPEN CGT), 1945-2010, 30 ml, 442 J (instrument de recherche disponible).
Fondée en 1992 pour faire suite au SGPEN CGT créé lui-même en 1972, également connue sous le nom de CGT ATOSS, cette union syndicale regroupait toutes les catégories de personnels non enseignants dépendant du ministère de l’Éducation nationale. Elle s’est dissoute en 2010, à l’occasion d’un congrès extraordinaire, conséquence du transfert de l’ensemble des personnels ATOSS dans les collectivités territoriales.