Front populaire et cinéma. Syndicalismes, politique et création

Table ronde mercredi 19 octobre 2016, de 9h à 17h.

Table ronde organisée par Périphérie, dans la salle de conférence des Archives départementales.

Accueil à 9h
1re session : 9h30-12h30
2e session : 14h-17h

Journée présidée par Michel Pigenet, professeur émérite et chercheur
Conçue et animée par Tangui Perron, chargé du patrimoine à Périphérie
Avec le soutien de la Fédération CGT du Spectacle

ENTRÉE LIBRE. Petite restauration sur place

Parce que nous bénéficions du développement des études en histoire et cinéma et de nouvelles recherches liées à des dépôts d’archives (en particulier celles du syndicaliste Charles Chézeau), il est aujourd’hui possible de compléter certains chapitres de l’histoire du Front populaire et d’en écrire de nouvelles pages. La légitime commémoration d’un événement capital n’empêche ni les approches multiples, ni les innovations. L’histoire de la syndicalisation dans les métiers du cinéma et celle (complexe) de la Fédération CGT du spectacle, comme l’étude des itinéraires contrastés et parfois changeants des femmes et des hommes de cinéma (tels Marguerite Houllé-Renoir, Claude Ibéria, Robert Jarville, Henri Alekan ou Jean Renoir) participent à ce renouvellement historiographique. Cette histoire sociale éclaire d’un jour nouveau plusieurs réalisations culturelles et artistiques du Front populaire.

Projection d’images inédites

Intervenants :

  • Morgan Lefeuvre, docteure en histoire du cinéma, enseignante à l’université Rennes-2
  • Priska Morrissey, enseignante-chercheuse, Rennes 2
  • Charles Boriaud, agrégé et fonctionnaire : Naissance et déclin de la Fédération des Syndicats d’Artisans Français du Film, 1933-1936
  • Christophe Gauthier, professeur à l’Ecole des Chartes
  • Pascal Ory, professeur d’histoire à Paris I

À consulter :