Le féminisme, les quartiers populaires et Africa

Les itinéraires de Mimouna Hadjam. Table ronde mercredi 26 avril 2017, à 14h.

Table ronde conçue et animée par Tangui Perron, chargé du patrimoine à Périphérie

Née en 1959, issue d’une famille prolétaire, nombreuse et immigrée, Mimouna Hadjam a grandi et travaillé (en usine) dans le nord de la France avant de s’installer en 1982 en Seine-Saint-Denis.
À La Courneuve, elle crée l’association Africa qu’elle dirige depuis trente ans. Africa se bat au quotidien contre le racisme et pour le droit des femmes en proposant des soutiens chaleureux et concrets, comme des perspectives d’émancipations sociales, culturelles et politiques.
L’histoire, en particulier l’histoire coloniale et ses séquelles, fait aussi partie des préoccupations de l’association. Le parcours de Mimouna Hadjam, son intense militantisme et le travail au long cours d’Africa, constituent des points essentiels pour observer et comprendre, dans la durée, le quotidien des femmes et des habitants des quartiers populaires, majoritairement issus de l’immigration.

Extraits de films

  • Bakhta et ses filles (2013) d’Alima Arouali
  • Allez, yallah ! (2006) de Jean-Pierre Thorn

Intervenants

  • Mimouna Hadjam
  • Muguette Jacquaint (députée honoraire)
  • Alima Arouali (réalisatrice)
  • Jean-Pierre Thorn (réalisateur)
  • Rosalie Foucard (juriste)
  • Florence Aubenas (journaliste) - sous réserve

Informations pratiques

  • Mercredi 26 avril, de 14 à 17h
  • Salle des conférences des Archives départementales