Le fonds Henri Barbusse / Annette Vidal (499J)

A l’occasion du centenaire du Feu d’Henri Barbusse, les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, dépositaires d’une partie des archives de l’écrivain et homme politique, ont classé et trié ce fonds qui fait partie du fonds du Parti communiste français.

JPEGL’année 2016 a été l’occasion, notamment pour les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, de commémorer le centenaire de Feu d’Henri Barbusse et de redécouvrir le parcours de son auteur. Éloigné des choses politiques avant le conflit, Barbusse se convertit aux idéaux révolutionnaires pour adhérer dans le courant des années 1920 au Parti communiste dont il devint l’une des grandes figures et un relais dans le milieu intellectuel et artistique jusqu’à sa mort en 1935.

Les archives figurent dans le fonds du Parti communiste français en dépôt aux Archives départementales. Elles bénéficient désormais d’un instrument de recherche qui les rend accessibles aux lecteurs. Le travail de classement a été l’occasion de retracer avec autant de précision que possible leur histoire et de mettre en lumière l’action essentielle d’Annette Vidal, longtemps secrétaire de l’écrivain, dans leur préservation et dans leur enrichissement, fruit d’un patient travail d’indexation et de veille documentaire. C’est pour cette raison que le fonds a été intitulé fonds Henri Barbusse / Annette Vidal (instrument de recherche disponible).

Ces archives apparaissent comme une précieuse ressource sur l’histoire de la littérature, celle du mouvement ouvrier dans l’entre-deux-guerres, ou encore sur le rôle des intellectuels dans la mobilisation contre la guerre et le fascisme et leurs rapports au communisme et à l’Union soviétique. Elles permettent également d’appréhender le phénomène de « mémorialisation » d’une personnalité par le mouvement communiste et les organisations qui lui étaient proches.

À noter également au sein de ce fonds la présence d’une liasse d’archives de Raymond Lefebvre, d’autant plus rares que ce jeune intellectuel communiste est disparu en mer en 1920, à l’occasion du voyage retour d’un séjour à Moscou.