Organes statutaires de direction

 Bureau politique (BP), 1944-1994, 2 ml, 261 J 4 (communicable sous la cote 2 Num 4, instrument de recherche disponible).

Élu par le comité central en son sein, il applique les décisions de celui-ci et dirige le parti entre les sessions du comité central. Il devient bureau national en 1994.

  • Ses archives ont été déposées auprès des archivistes du PCF par Gaston Plissonnier, à l’ouverture des archives du PCF en 1993, puis par Jean-Paul Magnon. Elles contiennent des dossiers classés chronologiquement par année rassemblant les relevés de décisions de ses réunions hebdomadaires (documents dactylographiés de 1 à 5 pages, suivant les périodes). Les originaux étant fragiles, elles sont communiquées sous forme numérisée.
  • Voir aussi les archives microfilmées de l’Internationale communiste, 3 Mi 6 (instrument de recherche disponible).
    Procès-verbaux et relevés de décisions du bureau politique d’avant la deuxième guerre mondiale (1923-1938), soit environ 5 500 pages.

 Comité central (CC), 1939-1994

Organisme supérieur du parti dans l’intervalle des congrès, il en détermine les orientations et les choix politiques. Il se réunit en moyenne 5 à 10 fois par an sur un ordre du jour précis. À l’issue de ses débats, il vote des décisions ou une résolution. Il devient comité national en 1994.
En 1960, Gaston Plissonnier, coordinateur de la direction du PCF, a déposé les archives du CC datant des années 1939 à 1956 à la Bibliothèque marxiste de Paris où elles ont été conservées sous la cote AG. Il les a fait revenir au siège national du PCF dans les années 1980 puis les a déposées auprès des archivistes du PCF en 1994, après l’ouverture des archives, augmentées des documents plus récents jusqu’aux années 1980. Jean-Paul Magnon, qui lui avait succédé, a déposé à son tour les dossiers relatifs aux années 1980-1990.

  • Archives papier, 1939-1994, 4,5 ml, 261 J 2 (instrument de recherche disponible).
    Un dossier relatif à la réunion de mai 1939.
    Un dossier sur la délégation du CC à Alger en 1943-1944 et les réunions de mars et d’août 1944.
    Une série chronologique de dossiers relatifs aux réunions tenues de 1944 à 1994, contenant généralement le rapport d’introduction, la résolution votée, parfois le texte des interventions prononcées, une liste d’émargement, des coupures de presse.
  • Archives sonores, 1951-1994, 1 AV et 4 AV (instrument de recherche disponible en salle de lecture, voir rubrique Archives audiovisuelles).
    Enregistrements des débats des sessions. Très lacunaires pour les années 1950 à 1953 (les bobines ont parfois été réutilisées plusieurs fois), incomplets pour l’année 1956 et l’année 1968, ils sont disponibles presque intégralement pour les années suivantes, sauf de 1980 à septembre 1984 où les séances semblent ne pas avoir été enregistrées. Ils ont fait l’objet d’une opération de numérisation qui en permet la communication.
  • Voir aussi les archives microfilmées de l’Internationale communiste, 3 Mi 6 (instrument de recherche disponible).
    Procès-verbaux des sessions du comité directeur puis comité central d’avant la deuxième guerre mondiale (1922-1938), soit environ 16 000 pages.
  • Un État des fonds et des instruments de recherche consacré aux réunions du comité central, pour la période 1921-1977, a été publié avec le soutien de la Fondation Gabriel Péri :

 Conférence nationale et conseil national, 1939, 1953-1992

Ils sont convoqués par le comité central, dans certaines occasions, sur un ordre du jour précis. La conférence nationale réunit les membres du comité central et de la commission centrale de contrôle financier, ainsi que des délégués des départements élus par leurs directions fédérales. Dans le cadre des orientations fixées par le congrès, elle peut prendre des décisions. Le conseil national comprend les membres du comité central et de la commission centrale de contrôle financier, les secrétaires départementaux, les parlementaires, les secrétaires des sections des grandes entreprises. C’est un organisme consultatif. Ces archives ont été déposées auprès des archivistes du PCF par Gaston Plissonnier en 1994, après l’ouverture des archives du PCF. Elles contiennent un dossier par réunion, comprenant des documents papier et, parfois, l’enregistrement de la discussion.

  • Archives papier, 1939, 1971-1988, 2 ml, 261 J 3 (instrument de recherche disponible).
    Dossier relatif à la conférence nationale de Gennevilliers de janvier 1939.
    Dossiers par réunion rassemblant le rapport introductif, le texte d’interventions prononcées, des coupures de presse pour 13 conférences nationales et 4 conseils nationaux tenus après la Seconde Guerre mondiale.
  • Archives sonores, 1958-1994, 4 AV (instrument de recherche disponible en salle de lecture, voir la rubrique Archives audiovisuelles).
    Enregistrement de la discussion de 6 conférences nationales et de 2 conseils nationaux.
  • Voir aussi les archives microfilmées de l’Internationale communiste, 3 Mi 6 (instrument de recherche disponible).
    Documents relatifs à 7 conférences nationales tenues avant la deuxième guerre mondiale (1925-1937), soit entre 2 000 et 3 000 pages.

 Congrès national, 1970-1994

Plus haute instance du Parti, il réunit - annuellement de 1921 à 1926, puis tous les trois ans environ - des délégués mandatés par les fédérations départementales proportionnellement à leur nombre d’adhérents. À l’issue de ses débats, le congrès vote les textes d’orientation politique (thèses, résolution, programme), les nouveaux statuts lorsqu’il y a lieu, et élit le comité central et la commission centrale de contrôle financier.

  • Archives papier, 1970-1994, 26 ml, 261 J 1 (non consultable, non classé).
    Documents relatifs à la préparation des congrès, du 19e (1970) jusqu’au 28e (1994) : contributions écrites de militants, amendements au texte de congrès, formulaires de mandat remplis par les délégués.
  • Archives sonores, 1952-1994, 4 AV (instrument de recherche disponible en salle de lecture, voir rubrique Archives audiovisuelles).
    Enregistrements des séances plénières (rapport d’introduction, interventions des délégués, rapports des commissions), du 12e (1950) au 28e congrès (1994). La fragilité et l’obsolescence de leurs supports originaux nécessitent une numérisation générale qui en permettra la communication. À ce jour, seuls les enregistrements (incomplets) des 12e (1950), 13e (1954) et 14e (1956) congrès sont consultables.
  • Documentation imprimée, 1954-1994, 8°/ 4503-4518.
    Numéros spéciaux des Cahiers du communisme rendant compte des travaux du 13e (1954) au 28e (1994) congrès.
  • Voir aussi les archives microfilmées de l’Internationale communiste, 3 Mi 6 (instrument de recherche disponible).
    Documents sténotypés relatifs au déroulement des congrès d’avant la deuxième guerre mondiale (1921-1937).
    N.B. : La Bibliothèque marxiste conserve la collection complète des brochures et numéros spéciaux des Cahiers du communisme rendant compte du déroulement des congrès : interventions prononcées, documents votés par les délégués du congrès de Tours (1920) au 28e congrès (1994).

 Secrétariat, 1944-1994, 2,8 ml, 261 J 5 (communicable sous la cote 2 Num 5, instrument de recherche disponible).

Élu par le comité central en son sein, il assure le travail courant de direction.

  • L’historique de ses archives est identique à celui du bureau politique. Elles contiennent des dossiers classés chronologiquement par année rassemblant les relevés de décisions de ses réunions hebdomadaires (documents dactylographiés de 5 à 15 pages, parfois accompagnés d’annexes : notes, listes nominatives…). Les originaux étant fragiles, elles sont communiquées sous forme numérisée.
  • Voir aussi les archives microfilmées de l’Internationale communiste, 3 Mi 6 (instrument de recherche disponible).
    Procès-verbaux et relevés de décisions du secrétariat d’avant la deuxième guerre mondiale (1927-1938), soit environ 800 pages.