Les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
https://archives.seine-saint-denis.fr/Journee-d-etude-sur-les.html
Journée d’étude sur les solidarités avec les habitants des bidonvilles
vendredi, 4 mai 2018
/ candreani

Dans le cadre de l’exposition « Un regard sur la pauvreté » consacrée aux photographies de Walter Weiss, jeune volontaire d’ATD Quart monde en 1973, les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis ont souhaité proposer une journée d’étude consacrée aux solidarités envers les habitants des bidonvilles des années 1960 à nos jours.

En effet, qu’elles émanent des associations caritatives, des collectifs d’habitants ou de groupes politiques, les formes de solidarité sont aussi anciennes que les bidonvilles eux-mêmes.

À travers les communications d’historiens, de géographes, de politiste ou d’architecte, les témoignages d’une ancienne institutrice ou d’associations agissant actuellement sur le terrain, les solidarités sous leurs formes les plus variées, des bidonvilles des années 1950 aux camps roms actuels, seront présentées lors de cette journée d’étude.

PROGRAMME

A PARTIR DE 9H

Les premières formes de solidarité avec les bidonvilles

Cette première table ronde consacrée aux années 1960 permettra d’aborder les formes de solidarités envers les habitants des bidonvilles de la région parisienne, notamment au camp de Noisy-le-Grand et au Franc-Moisin à Saint-Denis, et de les comparer avec la situation des bidonvilles madrilènes.

avec Marie-Christine Volovitch-Tavares, intervenante et modératrice, Benoît Pouvreau, Emmanuelle Sibeud, James Jabourek et Charlotte Vorms et le témoignage de Geneviève Bellanger, institutrice dans le bidonville du Franc-Moisin

A PARTIR DE 14H

Les formes actuelles de solidarité envers les populations des bidonvilles

Les bidonvilles sont ré-apparus en France à partir des années 1990, générant hostilité des pouvoirs publics, condamnation médiatique mais également des solidarités actives et concrètes.

avec Thomas Aguilera, intervenant et modérateur, Olivier Legros et Pascale Joffroy

L’action des associations de solidarité dans les bidonvilles

Les associations ont développé depuis la réapparition des bidonvilles un mode d’intervention et une expertise afin de permettre aux habitants des bidonvilles d’avoir accès aux droits : santé, éducation, domiciliation, aide sociale notamment. Les représentants de trois associations présenteront le travail mené et les difficultés rencontrées au quotidien.

avec Adeline Grippon (Médecins du monde), Manon Fillonneau (Romeurop) et Florian Huyghe (Fondation Abbé Pierre)

La journée d’étude sera suivie à 18 h de la projection du film Les immigrés en France - Le logement, film documentaire de Robert Bozzi, noir et blanc, 1970, 52 min (fonds Ciné Archives)


LES INTERVENANTS

Marie-Christine Volovitch-Tavares, professeure retraitée, Vice-présidente du Centre d’études et de recherches sur les migrations ibériques (CERMI)

Benoît Pouvreau, historien, service du Patrimoine culturel, Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Emmanuelle Sibeud, professeure en histoire contemporaine, université Paris 8

James Jabourek, ATD-Quart monde

Charlotte Vorms, maîtresse de conférences, l’université Paris 1

Thomas Aguilera, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Rennes-Arènes

Olivier Legros, maître de conférence, université de Tours, Urba-Rom, observatoire européen des politiques en direction des groupes dits Roms/Tsiganes

Pascale Joffroy, architecte, présidente de l’association « Système B, comme bidonville »
Télécharger l’invitation


otras imagenes

JPEG - 22.1 ko
200 x 85 píxels

documentos descargar
• , (PDF - 1 Mo)